<img alt="" src="https://secure.insightfulcloudintuition.com/267802.png" style="display:none;">
Rechercher un article

9 Minutes de lecture

Quelle est l'importance des compétences psychosociales dans l'apprentissage ?

La formation professionnelle et le monde du travail mettent peu en avant les compétences psychosociales, leur préférant le concept de soft skills (compétences comportementales et interpersonnelles), défini en opposition à celui de hard skills (compétences techniques). Pourtant, les compétences psychosociales jouent un rôle fondamental dans la réussite professionnelle, car elles servent de base à l'épanouissement et à la bonne santé de l'individu. 

 

On le devine, ce type de compétences, par sa portée globale, concerne toute personne dès le plus jeune âge. Les enfants font l'objet d'une attention particulière, le but étant de favoriser leur bien-être présent et à venir.

 

Comment définir, délimiter et classifier les compétences psychosociales ? Quels programmes et outils existent pour renforcer ces compétences sociales, émotionnelles et cognitives ? Rise Up fait le point !

 

Baromètre de la formation 2023 : anticipez les futures opportunités de la formation professionnelle

 

C'est quoi les compétences psychosociales (CPS) ?

 

Définition générique des compétences psychosociales

 

Savoir communiquer efficacement et prendre des décisions, avoir conscience de soi, savoir gérer son stress et ses émotions, avoir de l'empathie : ces quelques exemples de compétences psychosociales permettent d'en comprendre le périmètre. Les CPS correspondent aux compétences sociales, émotionnelles et cognitives d'un individu. Elles se développent à tous les âges de la vie. Exploité entre autres dans le champ de la prévention santé, le renforcement des compétences psychosociales est constitutif d'une bonne santé physique et mentale. En synthèse, les compétences psychosociales se réfèrent à des facteurs génériques de la santé et du bien-être.

 

Un groupe de travail sont en train de faire un brain storming interactif

 

Origine du concept et évolution de sa définition

 

Le concept de compétences psychosociales est toutefois assez récent. Il trouve sa source dans la Charte d'Ottawa, adoptée en 1986 à l'issue de la première Conférence internationale pour la promotion de la santé, sous l'impulsion de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), du Ministère canadien de la Santé et du Bien-être social et de l'Association canadienne de santé publique. Puis l'OMS a posé une première définition des compétences psychosociales dans les années 1990.

 

Celles-ci correspondent alors à "la capacité d’une personne à faire face efficacement aux exigences et aux défis de la vie quotidienne, [...] à maintenir un état de bien-être psychique et à le démontrer par un comportement adapté et positif lors d’interactions avec les autres, au sein de sa culture et de son environnement." Le concept de compétences psychosociales se réfère ainsi à un socle de "compétences de base utiles à la vie" (appelées life skills en anglais). Elles jouent un rôle clé dans le maintien d'une bonne santé, celle-ci étant comprise selon l'OMS comme un "état de complet bien-être physique, mental et social".

 

La notion de compétences psychosociales s'est affinée au fil de nombreux travaux de recherche. Santé Publique France propose désormais un cadre de référence permettant d'appréhender les multiples composantes des compétences psychosociales. En 2022, l'Agence nationale de santé publique en a proposé une définition actualisée. Il s'agit ainsi d'un "ensemble cohérent et interrelié de capacités psychologiques (cognitives, émotionnelles et sociales), impliquant des connaissances, des processus intrapsychiques et des comportements spécifiques, qui permettent d’augmenter l’autonomisation et le pouvoir d’agir (empowerment), de maintenir un état de bien-être psychique, de favoriser un fonctionnement individuel optimal et de développer des interactions constructives."

 

Pourquoi développer les compétences psychosociales (CPS) est-il important ?

 

Le développement des compétences psychosociales conditionne la santé de l'individu, à tout âge. Autrement dit, le bien-être physique et mental, l'épanouissement dans l'environnement quotidien, personnel et professionnel, l'aisance sociale, la réussite éducative et professionnelle dépendent de la capacité d'une personne à mobiliser un ensemble de compétences psychosociales. C'est pourquoi ce type de compétences entre dans certains programmes de santé publique, relatifs par exemple aux addictions et à la santé mentale, mais aussi dans le champ de la prévention des conduites à risque. Ces démarches en faveur de la promotion de la santé aident les individus à corriger les facteurs de risque défavorables à leur bien-être, en particulier les facteurs individuels et/ou familiaux. 

 

Deux femmes discutent pendant une pause café au travail

 

Liste : quelles sont les compétences psychosociales classifiées par l'OMS ?

 

L'OMS regroupe les compétences psychosociales en trois groupes :

 

  • Compétences sociales.
  • Compétences émotionnelles.
  • Compétences cognitives.

 

Les composantes des trois catégories évoluent au fil du temps et des recherches menées dans ces domaines. La dernière classification en date sur le territoire émane de Santé Publique France, qui s'appuie sur trois piliers : la classification de l'OMS, les autres classifications internationales et l'analyse des programmes CPS qui ont prouvé leur efficacité. Ce travail synthétise ainsi l'état des connaissances scientifiques et a permis de dégager 9 compétences psychosociales générales et 21 CPS spécifiques.

 

Les compétences sociales

 

Les compétences sociales se réfèrent à 3 CPS générales : communiquer de façon constructive ; développer des relations constructives ; résoudre des difficultés. Les CPS spécifiques correspondantes sont les suivantes : capacité d’écoute empathique ; communication efficace (valorisation, formulations claires...) ; développer des liens sociaux (aller vers l’autre, entrer en relation, nouer des amitiés...) ; développer des attitudes et comportements prosociaux (acceptation, collaboration, coopération, entraide...) ; savoir demander de l’aide ; capacité d’assertivité et de refus ; résoudre des conflits de façon constructive.

 

Les compétences émotionnelles

 

Le périmètre des compétences émotionnelles inclut 3 CPS générales : avoir conscience de ses émotions et de son stress ; gérer son stress ; réguler ses émotions. En découlent 6 CPS spécifiques : comprendre les émotions et le stress ; identifier ses émotions et son stress ; exprimer ses émotions de façon positive ; gérer ses émotions (notamment les émotions difficiles : colère, anxiété, tristesse...) ; réguler son stress au quotidien ; capacité à faire face en situation d’adversité. 

 

Les compétences cognitives

 

Dans ce champ, il existe également 3 CPS générales : avoir conscience de soi ; capacité de maîtrise de soi ; aptitude à la prise de décisions constructives. Celles-ci se déclinent en 8 CPS spécifiques : connaissance de soi (forces et limites, buts, valeurs, discours interne...) ; savoir penser de façon critique ; capacité d’auto-évaluation positive ; capacité d’attention à soi (ou pleine conscience) ; capacité à gérer ses impulsions ; capacité à atteindre ses buts ; capacité à faire des choix responsables ; capacité à résoudre des problèmes de façon créative. 

 

Comment développer les compétences psychosociales chez les apprenants / élèves : quelques outils 

 

L'environnement d'un individu se construit dès le plus jeune âge. À partir de l'expérience au contact des autres, dans différents cadres et milieux de vie (en famille, à l'école, etc.), les enfants commencent à façonner leurs compétences sociales et, plus largement, psychosociales. Ces bases sont décisives pour la suite de leur parcours et leur épanouissement sur le long terme. Santé Publique France souligne dans son étude l'influence des CPS dans le bien-être et la santé de l'enfant. L'école joue un rôle majeur pour deux raisons : d'une part, le processus éducatif fait appel aux processus cognitifs, d'autre part, l'école en tant que "microsociété" implique le développement de la relation à autrui. 

 

Le Cartable

 

Le Cartable des compétences psychosociales est un site internet conçu par l'IREPS (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé) Pays de la Loire. Lancé en 2010, il se définit comme "un site ressource évolutif pour celles et ceux qui souhaitent renforcer les compétences psychosociales des enfants et des pré-adolescents de 8 à 12 ans". Le Cartable fournit des ressources informatives et pédagogiques, mais aussi des activités et des parcours clés en main. L'ensemble des contenus est évolutif, nourri par l'intelligence collective. Cet outil trouve sa source dans les programmes et expériences menés par l'IREPS Pays de la Loire auprès des enfants depuis la fin des années 1990. 

 

Le programme ProDAS

 

Le programme éducatif ProDAS (Programme de développement affectif et social), expérimenté dès les années 1960 en Californie, cible les enfants dès l'âge de 4 ans ainsi que les adolescents. Il a pour but le développement des compétences psychosociales en milieu scolaire (école, collège, lycée). Concrètement, la démarche consiste en un accompagnement pédagogique à partir de la moyenne section de la maternelle. Classe après classe, de nouvelles compétences psychosociales sont inculquées.

 

Les plus petits sont amenés à prendre conscience d’eux-mêmes, à reconnaître leurs émotions ; la démarche se poursuit avec un encouragement à développer leur confiance en eux et à veiller à la qualité de leur relation aux autres. Au collège et au lycée, l'apprentissage inclut la prévention à la violence et la tolérance sur les problématiques de genres. 

 

Le programme ESPACE

 

Le programme ESPACE est spécialisé dans la prévention de la violence faite aux enfants. Mis en œuvre au Québec depuis plus de 30 ans, ce dispositif aide les plus jeunes à vivre en sécurité et sans violence. Les interventions ont lieu dans les différents environnements où les enfants évoluent : à l'école, mais aussi dans les lieux de loisir, au sein du foyer familial, etc.

 

Le programme comprend une série de missions et d'objectifs :

 

  • Diminuer la vulnérabilité des enfants face à la violence.
  • Apprendre aux enfants des stratégies de prévention efficaces.
  • Offrir aux enfants qui en ont besoin la possibilité d’obtenir de l’aide.
  • Sensibiliser les adultes à la violence faite aux enfants et à leur rôle en prévention.
  • Préparer les adultes à recevoir des confidences.
  • Créer des réseaux d’entraide.
  • Promouvoir la prévention de la violence faite aux enfants pour en faire une question d’ordre public.

 

Le renforcement des CPS chez les adultes malades : le programme COMETE

 

Le programme COMETE (COMpétences psychosociales en Éducation du paTiEnt) est développé en région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) et s'adresse aux patients adultes atteints de maladies chroniques. Soulignons que la Haute Autorité de Santé préconise aux professionnels de santé de développer les compétences psychosociales du patient. Objectif : lui permettre de mieux vivre avec sa maladie et d'en gérer l'impact sur lui-même (image de soi, confiance...)

 

L'outil COMETE est mis en œuvre dans le cadre de programmes d’éducation thérapeutique et s'articule autour de 8 thèmes :

 

  • L’appropriation de la maladie.
  • L’identification et la résolution de problème.
  • L’image de soi.
  • Les projets de vie – l’avenir.
  • Les émotions.
  • Le rapport aux autres.
  • L’entourage – les ressources.
  • La confiance en soi.

 

Chaque thème se décline en compétences psychosociales à renforcer (39 au total). Pour faciliter le travail des professionnels de l'éducation thérapeutique, 44 fiches pédagogiques comprenant des activités collectives, avec notamment des mises en situation et des jeux de rôles, ainsi que 6 jeux de cartes, ont été créés.  

 

Formation pour accompagner le développement des compétences psychosociales des enfants et des adultes

 

Les professionnels œuvrant dans le champ de la prévention santé et de l'accompagnement au développement des compétences psychosociales doivent être outillés pour agir efficacement. Les programmes précédemment cités leur apportent une aide précieuse. En parallèle, la formation s'avère bien souvent indispensable. Les intervenants adoptent en effet une posture spécifique auprès du public cible, fondée sur la bienveillance, l'écoute et la prise en compte de l'individu dans sa globalité. En outre, une démarche réflexive constante est nécessaire afin d'analyser et d'améliorer sa pratique si nécessaire. 

 

Dans ce cadre, le personnel éducatif peut par exemple se former au programme ProDAS ou bénéficier d'un parcours de formation organisé par l'EAFC (École académique de la formation continue). D'autres structures proposent des actions de formation, comme l'association PRISME qui s'adresse aux professionnels opérant dans différents secteurs : insertion professionnelle, action sociale, justice, médico-social et éducation. 

 

Se former aux compétences psychosociales en entreprise

 

Les compétences psychosociales font partie des compétences personnelles nécessaires à la réussite professionnelle. Nombre d'entre elles font partie des soft skills, très appréciées des employeurs. Il est tout à fait possible pour les collaborateurs de développer ce type de compétences tout au long de leur carrière.

 

C'est pourquoi Rise Up met à disposition des apprenants une série de formations en e-learning, accessibles directement depuis la plateforme LMS. Connaissance de soi, gestion du stress, pleine conscience, force mentale, intelligence sociale, prise de décision, savoir écouter, gérer ses émotions : autant de compétences psychosociales à renforcer à tout moment.

 

Baromètre de la formation 2023 : anticipez les futures opportunités de la formation professionnelle